proposition 1

DESSIN DE MEMOIRE /DESSIN D'OBSERVATION

Le dessin demande un réel travail de mémoire, ceci même quand le sujet est devant nos yeux. Il faut observer puis baisser les yeux sur sa feuille et ce court laps de temps demande déjà un travail de mémoire.

Le but de cet exercice sera de travailler le "muscle" de la mémoire pour le dessin. On dessinera donc plusieurs fois le même sujet.

Références

Francis Bacon / Tous les portraits qu'il a fait ont été fait de mémoire, tout en étant surtout basé sur un très grand travail d'observation. Il ne peignait que les gens qu'il connaissait et cotoyait tous les jours. Il ne les dessinait pas sur papier mais mentalement, et ceci chaque jour. Enfin il se servait, lors de ses séances de peinture, de photos pour relancer son travail de mémoire sans pour autant "peindre la photo"

Picasso / une fois son sujet observé, il mettait en oeuvre un travail de mémoire afin de "compléter" son sujet. L'idée étant qu'un sujet ne peut être pleinement compris d'un seul point de vue. Le cubisme est une tentative de réponse à cette idée, où la mémoire et donc la connaissance complète de son sujet, permet à Picasso d'apporter un nouveau regard sur son sujet (CF natures mortes)

Les Ateliers ArtsCade vous proposent de rester créatif et surtout de former ensemble, en confinement, une série de petites expérimentations artistiques, exercices de dessin ou de volume, de couleur ou de...

A vous de jouer ! 

Envoyez les photos de vos résultats à

artscade-adultes@plateau96.be

Sujet : le portrait

1 Prendre une photo imprimée d'un portrait et la dessiner en l'ayant devant ses yeux, c'est à dire en l'ayant juste à côté de soi posée sur la table.

 

2 Poser la photo sur une chaise derrière soi. Le but de l'exercice est de se retourner pour regarder la photo, de la laisser et de se retourner pour dessiner sur sa table sans avoir la photo devant ses yeux.

Ainsi le travail de mémoire sera plus compliqué mais le fait d'avoir déjà dessiné une première fois le sujet en l'ayant devant ses yeux aidera énormément.

 

3 Dessiner ce même portrait une troisième fois uniquement de mémoire.

 

Variation:

Une fois le premier portrait dessiné, le mettre en couleur uniquement de mémoire.

proposition 2

Peinture :

 

En peinture, quelle que soit la technique, la compréhension du jeu des couleurs est primordiale. Toutes les couleurs "se parlent entre elles" et il faut bien comprendre comment les différents contrastes influent sur la peinture.

Référence

Morandi / Tout son travail se base sur l'observation et la compréhension de couleurs "simples". Sa gamme de couleur reste restreinte, ce qui lui permet de dégager un sentiment de plénitude et de cohérence dans toutes ses peintures

Phillipe Guston / Toute sa peinture tient sur les accords de rouge à noir dont les variations naissent le plus souvent du mélange de trois couleurs rouge, noir et blanc. ce sont les trois premières couleurs de la peinture si l'on peut dire car ce sont les trois premiers pigments que l'humanité à découvert et que l'on retrouve autant dans les grottes pariétales que dans les vases grecs.

Alberto Giaccometti / Travaillant le plus souvent uniquement avec trois pinceaux et trois couleurs (noir, blanc et gris), il va chercher d'infimes variations de couleurs à la recherche d'une vérité qu'il caractérisait comme "cachée" et qu'il fallait révéler. Le choix d'un minimum de moyens lui permettant de pouvoir plus facilement aller à l'essentiel.

Envoyez les photos de vos peintures à

artscade-adultes@plateau96.be

Nous nous réjouissons de voir vos créations. Hâte de voir ce que vous avez imaginé ! 

Avec votre autorisation, nous publierons vos images sur notre page facebook.

Sujet : variation autour d'une même couleur

Prendre une photo du sujet que l'on veut peindre

2 Poser au crayon les lignes constructrices

3 Choisir une couleur (rose par exemple)

4 La couleur rose servira de base pour toute la peinture. Le but sera de venir nourrir cette couleur en lui intégrant toutes les autres couleurs, des bleus, des rouges, des jaunes... mais en gardant cette notion de rose, c'est à dire que les autres couleurs ne doivent pas prendre le dessus.

 

Cet exercice permettra de mieux comprendre comment se crée des variations, comment une couleur se nourrit des autres et comment mettre en place une base solide et cohérente de couleur avant de passer à des contrastes plus forts.

 

ATELIERS ARTSCADE l PLATEAU96

 

3bis avenue de Tervuren

1040 Bruxelles


info@plateau96.be


02/770 92 50

  • Instagram
  • Facebook